Le Visiteur du futur : changer le passé pour sauver le monde

Pour sauver le monde, le Visiteur du futur voyage dans le temps pour empêcher l’apocalypse. Mais tout le monde ne voit pas les choses ainsi…

J’ai hésité à attendre la sortie du film pour écrire cet article histoire d’être dans la vibe mais si besoin, j’en écrirai un deuxième. Je suis assez cliente de l’univers French Nerd. Je suis particulièrement fan des Descraques, de Baptiste-Slimane Berhoun – je vous recommande son roman “Les yeux” – de Florent Dorin… Par exemple, j’ai adoré les premiers épisodes de Mystères à St Jacut (jusqu’au 13, je dirais), Dead Landes, la Théorie des Balls ou leur comédie musicale Rock macabre. Mais évidemment l’oeuvre majeure de nos frenchies, c’est Le visiteur du futur. Ou comment créer une dystopie en partant d’une blague.

Le visiteur du futur

Abandonner une vie de glande pour sauver le futur

L’histoire ! Raph est un jeune homme sans histoire qui passe pas mal de temps à chiller avec ses potes. Un jour, un gars bizarre apparaît et lui explique qu’il ne doit pas agir de telle ou telle façon, sous peine de provoquer un cataclysme. L’empêchant de commettre des actes d’abord anodin, le Visiteur du Futur va prendre une place de plus en plus importante dans la vie de Raph… qui va rapidement se retrouver confronté à la Brigade Temporelle. Le fantaisiste Visiteur du Futur est donc bien… un visiteur du futur ! D’abord circonspect, Raph va accepter d’aider le Visiteur.

Le visiteur du futur : Raph et Le visiteur

Tout le monde ne veut pas sauver le futur

En acceptant d’aider le fantasque Visiteur, Raph va découvrir que le Futur n’est que ruine et pluies acides. Cependant le Visiteur n’est pas le seul à voyager dans le temps, on va se retrouver avec d’un côté les Lombardi, sorte de famille mafieuse bien décidée à empêcher le Visiteur de corriger le futur et de l’autre les Missionnaires, sortes de super soldats qui veulent empêcher le cataclysme. La série se termine à Néo-Versailles en 2550 où l’extravagante Clothilde IV règne de façon pas toujours éclairée.

Néo-Versailles

Basculement et rebasculement d’alliances

L’univers proposé est donc assez riche et les motivations des personnages pas toujours évidentes. Les identités des uns et des autres évoluent au fil du temps et on a souvent ce côté “mais en fait, tu n’étais pas mon allié mais mon ennemi”. Les alliés du jour sont les ennemis de demain et vice-versa. Je ne vais pas trop m’attarder sur l’écriture des personnages. On alterne entre comédie pure, notamment avec le personnage de Judith qui a particulièrement séduit les fans, et moments plus dramatiques. ll y a cependant un enjeu de pouvoir derrière les motivations des uns et des autres et souvent le rejet du Visiteur, iconoclaste souvent pris pour un farfelu parano déraisonnable. Le lanceur d’alerte que personne ne croit, assez typique des fictions catastrophe ou autres histoires de complot mondial. Les renversements d’alliances sont fréquents au fur et à mesure des découvertes des réelles motivations.

Le visiteur du futur : le visiteur, Judith, Mateo et Raph

Tirer son épingle du jeu

Mais quel que soit le futur, celui-ci reste sombre. Totalement dévasté ou sous le joug d’une Reine capricieuse. Chaque groupe cherche à imposer son futur, celui où il sera le plus épanoui ou celui qui lui rapportera le plus de gain. Certains encore estiment que le futur doit être ce qu’il est et ne doit pas être changé, comme la Brigade temporelle. L’écriture, finalement assez complexe, est assez étonnante quand on sait qu’au départ, les premiers épisodes ne sont qu’une vanne puisque tout part d’une canette vide jetée à côté d’une poubelle… Descraques s’est juste amusé à filmer son pote jouer un voyageur du temps en roue libre et on se retrouve avec une fiction complexe de 4 saisons et bientôt un film. Avec en toile de fond, cette question : quel est le meilleur futur et pour qui ? Les dirigeants ont-ils forcément mauvais fond et faut-il forcément les destituer ? Grande question, ça…

Le visiteur du Futur

Vivement le film !

Bref, le film devrait sortir en 2022 et j’ai assez hâte de voir ça. Du coup, allez vous vacciner, j’ai pas envie qu’il disparaisse de la programmation car les cinémas ont été fermés pendant six mois. Merci bien. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *