Dreamstation, la dystopie onirique

Dans le futur, les gens doivent cumuler plusieurs jobs pour survivre. Une start-up propose un service de rêve à la demande pour s’évader…

Ca va, vous avez survécu aux fêtes ou vous êtes encore en train d’essayer de retrouver l’énergie après avoir trop gavé votre corps ? Si vous êtes encore en mode paresse, j’ai envie de vous proposer une oeuvre audio, pour changer. J’ai vraiment un faible pour les oeuvres audio, notamment celles de France Culture que je trouve très bien jouées. Donc aujourd’hui, on va se pencher sur Dreamstation. Qui n’est pas sans rappeler Total recall.

Dreamstation, fiction audio sur France Culture

La start-up du rêve

Dans la France du futur, la vie est dure pour les travailleurs, obligés de cumuler deux ou trois jobs pour survivre. Pour les aider à gérer, l’implant iWake permet de stimuler la sécrétion de mélatonine et donc de réduire le besoin de sommeil. Et comme c’est un peu une vie de merde, une start-up, Dreamstation, propose un service de rêve sur mesure. On découvre donc ce service grâce à Sismo, qui se retrouve super-héros dans son rêve. Sauf que lui n’avait rien demandé. Et justement Dreamstation le contacte : douze rêveurs sont tombés dans des failles du logiciel et il faut aller les récupérer.

Un périple dans les rêves

Quand dormir est un luxe

Alors ici, on a une toile de fond de misère sociale avec des classes populaires dopées pour pouvoir assumer différents tafs pour survivre, un sommeil vu comme du temps perdu… et une start-up qui exploite le filon. Ouais, parfois, le futur ressemble beaucoup au présent. Mais le vrai sujet est mon petit péché mignon à moi : une technologie potentiellement dangereuse à base d’univers virtuels. Même si ici, pas de casque VR pour vivre l’aventure. Et évidemment, on va découvrir que derrière toutes ces failles se cache une IA qui a développé une conscience d’elle-même.

Une IA consciente d'elle-même

Lutter ou se résigner

Mais est-ce vraiment ça, le sujet ? Pendant ces cinq épisodes audio, on va donc suivre Sismo qui court après le Roi du poulet mais va se retrouver peu à peu confronté à sa propre psyché… mais aussi à une organisation dans cette univers onirique. Plusieurs fois, il va se retrouver face à une question : partir en ramenant le Roi du poulet ou rester. Car après tout, est-il si mal dans cet univers ? C’est toute la question de la lutte ou de la résignation, inhérente à toute dystopie systémique où le citoyen s’éveille peu à peu. Ce sont nos histoires à nous, quand on rêve de changer le monde ou qu’on a l’impression qu’on n’arrivera jamais à rien.

Le héros se résigne

A écouter

Rêver, rêver. Bref, une petite fiction audio bien sympathique à découvrir, parfaite pour ce premier dimanche de janvier.  En espérant que l’une des résolutions 2021 de France Culture, c’est de nous régaler de quelques fictions du genre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *